FormProf

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La formation professionnelle : une priorité pour le gouvernement.

Le 2 janvier 2018, La République En Marche lançait une grande consultation nationale sur la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Après les ordonnances Travail, les réformes de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de l’assurance-chômage constituent le second volet du chantier de rénovation de notre modèle social lancé par le Premier ministre et la ministre du Travail en juin dernier.

Toutes trois sont des engagements de campagne d’Emmanuel Macron.

Leur objectif :

  • Améliorer l’insertion des jeunes sur le marché du travail;
  • Ramener vers l’emploi ceux qui en sont le plus éloignés ;
  • Doter les actifs de nouvelles protections leur permettant de mieux maîtriser leur parcours professionnels.

C’est une première étape dans le processus de concertation. Le Premier ministre, la ministre du Travail et le ministre de l’Éducation nationale recevront à leur tour les partenaires sociaux la semaine prochaine. Comme pour la réforme du code du travail, la méthode est fondamentale.

La ministre du Travail conduira une concertation approfondie sur les trois sujets, en lien, avec Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal sur l’apprentissage. Tout sera mis sur la table. Cela ne signifie pas que le Gouvernement vise un accord sur tous les points, mais que « rien ne sera caché » et que » tout sera discuté ». La concertation pourra inclure une négociation, sur la formation professionnelle notamment, comme le prévoit le code du travail. Cela dépendra en grande partie de la volonté des partenaires sociaux.

L’objectif est la présentation d’un projet de loi au printemps 2018.

 

L’introduction

Les intervenants

Les débats et ateliers ont été introduits par deux intervenants qui ont abordé le sujet selon un éclairage différent : Philippe et Anne.

Philippe a dressé un constat des outils de formation actuelle, notamment le Compte Personnel de Formation, créé par la loi du 5 mars 2014. Il a été également question du Conseil en Evolution Professionnelle, censé aider les jeunes à retrouver le chemin des études, dont l’organisation est trop complexe pour être réellement efficace.

45% des formations concernent l’anglais, et les facilités de formation sont insuffisamment utilisées par les personnes les moins qualifiés.

C’est la volonté du gouvernement de diriger la formation vers ceux qui en ont le plus besoin, et de mieux contrôler les organismes formateurs. Ce contrôle s’effectue désormais préalablement à l’inscription comme organisme de formation grâce au système Data Dock, dont les formulaires sont, hélas, souvent totalement abscons et mal rédigés.

Anne Vicher, Directrice du Cabinet Ecrimed, professeure d’université, et auteure, a abordé un sujet souvent méconnu, mais qui constitue un véritable problème de société : l’illettrisme. Le fait de ne pas être capable de déchiffrer une notice  ou remplir un formulaire est un frein puissant à l’emploi. Aujourd’hui, 9% des 18-65 en capacité de travail, soit 310 000 personnes sont touchés par l’illettrisme en France.  L’apprentissage de la langue française apparaît donc comme une priorité dans le processus de retour ou d’accession à l’emploi.

 

 

L’atelier

Aude, notre spécialiste en Intelligence Collective, a proposé une animation très originale : un prototypage d’applications mobiles sur l’apprentissage et la formation professionnelle. Et ceci, sans qu’aucune connaissance dans le numérique ne soit nécessaire !

4 groupes sont constitués. L’atelier se déroule en 3 temps :

  1. Les participants doivent se mettre d’accord sur 4 fonctionnalités clés de l’appli : pour qui est elle ? Quel est son but ? Que doit elle permettre de faire ?
  2. C’est la partie la plus rigolote ! Chaque groupe possède, comme support une boite en carton, et comme outils une paire de ciseaux, des feuilles blanches, de la colle, des feutres des posts it,  des magazines, des stickers.
    Ils doivent s’en servir pour illustrer leur projet sur la boîte.
  3. La restitution  : Chaque groupe a 7 minutes pour présenter leur projet aux autres participants.

 

 



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre